14/10/2007

Nouvelle hausse du prix de l'énergie

 

electrabel

Comme tout le monde, je pense, je suis une nouvelle fois révolté devant cette nouvelle augmentation. Il est vrai que j' avais annoncé fin juin une augmentation totale de 250 eur (dans une lettre publiée dans "La Meuse" et "La Dernière Heure". Et bien, les travailleurs y sont.

 Cette nouvelle hausse annoncée prouve une nouvelle fois que la libéralisation de l'énergie et, des services publics en général, est une catastrophe pour les travailleurs. Non seulement la coalition PS-MR du gouvernement sortant a libéralisé le secteur mais en plus, elle a enlevé la possibilité de l'état de freiner les hausses de tarifs en jugulant le CREG. Il est temps de voir clair : c'est l'appauvrissement général des travailleurs! Quelques soient les belles paroles de nos décideurs politiques, cet appauvrissement est le résultat de leur politique et non d'une quelconque fatalité. C'est celle de leur collusion avec les grandes entreprises afin d'augmenter toujours plus leurs bénéfices. Le 12/10, 7sur7 annonçait que Electrabel avait économisé 30,2 millions d'euros d'impôts par le biez des intérêts notionnels. Il ne peut y avoir meilleure preuve du soutien des partis au pouvoir pour les grands capitalistes : non seulement ils ont tout mis en oeuvre pour leur permettre d'augmenter leurs tarifs mais ils ont aussi tout fait pour qu'ils paient le moins possible d'impôts.

 Sur le temps que les actionnaires gonflent leurs poches, des dizaines de milliers de famille se voient privées de chauffage et d'électricité faute de pouvoir payer leurs factures devenues insupportables (chiffres qui forcément va en augmentant). En effet, depuis la libéralisation, en cas de défaut de paiement de 2 mois, il n'est plus possible de prendre des arrangements de remboursement comme c'était le cas avec les intercommunales. Dorénavant c'est la coupure avec placement de compteur à cartes payant de surcroît. La libéralisation devait faire chuter les prix qu'ils disaient... Tu parles !!

 Je suis particulièrement attaché à l'écologie mais, si la diminution de la consommation énergétique doit se faire en privant les travailleurs de chauffage et électricité alors, je m'insurge !!

 Cette diminution nécessaire doit se faire en réorganisant totalement la société : pourquoi les bénéfices indécents des sociétés énergétiques ne serviraient-ils pas à réaménager les logements et les transports en commun. Cela serait sûrement une solution nettement plus sociale et équitable. (voir mes autres posts à ce sujet)

 On le voit, ce n'est pas en choisissant son fournisseur que les tarifs descendent : depuis la date de cette libéralisation, le 01/01/2007, le travailleur subit 2 augmentations majeures...Qu'est-ce que ce sera en 5 ans?

 En continuant à soutenir lors des élections ces familles politiques, le travailleur continuera à scier la branche sur laquelle il est assis, lui et sa famille. J'oubliais, le gouvernement en place tente par tous les moyens de briser la sécurité sociale, cette solidarité que plusieurs générations de travailleurs ont acquis par leur lutte. Ah, si ils pouvaient penser d'abord aux gens avant le profit...

Les commentaires sont fermés.